Finesse du terreau

Tamiser votre terreau pour faire des semis est souvent nécessaire. En effet, le succès de vos semis de fleurs ou de légumes va dépendre en partie de la finesse de votre terreau.

 

Plante en pot dans du terreau tamisé (Nutri Green Planet)

Un terreau fin

Pour bien enrober la graine et permettre à la jeune racine de s’installer, le terreau utilisé pour les semis ne doit pas comporter de gros débris (morceaux d’écorces, fragments de bois, mottes…) et sa granulométrie doit être aussi fine que possible.

Vous pouvez acheter un terreau universel d’excellente qualité et le tamiser. Pour permettre une bonne levée, les toutes petites graines devront être recouvertes d’une fine couche de terreau tamisé. Le terreau doit être aéré, nourrissant et capable de stocker l’humidité.

Le terreau spécial semis est plus onéreux que le terreau universel (comptez entre 10 € et 20 €, selon les marques et les points de vente, pour un sac de 20 litres), mais les quantités utilisées sont faibles. Dans ce cas, tamiser n’est pas nécessaire.

Si vous avez besoin d’importantes quantités de terreau pour vos semis, vous pouvez préparer votre propre mélange : par exemple, 1/2 de terre de jardin, 1/4 de sable ou de vermiculite, 1/4 de tourbe ou de compost bien mûr.

Ne confondez pas terreau et terre de jardin. Cette dernière est une terre végétale tamisée et enrichie (avec terreau incorporé).

Légumes dans du terreau tamisé 2 (Nutri Green Planet)
Semis de légumes dans du terreau tamisé (Nutri Green Planet)

Le tamis en bois

Tamisez votre terreau de semis grâce à un accessoire de jardinage incontournable : un tamis en bois.

Vous en trouvez dans les jardineries mais vous pouvez en fabriquer vous-même. En effet, il suffit de quelques planches ou chevrons et d’un bout de grillage.

 

Tamis en bois maison (Nutri Green Planet)
Tamis en bois (Nutri Green Planet)

Comment fabriquer son propre tamis ?

Pour le bois, n’importe quelle planche ou chevron d’environ 40 cm de long peut faire l’affaire.  Dans mon cas, j’ai récupéré les planches d’une vieille palette.

J’ai renforcé la solidité du cadre avec des angles mais vous pouvez aussi fixer vos planches à l’aide de longs clous.

Pour le grillage, je disposais de quelques chutes de grillage lorsque j’ai construit mon poulailler. Un morceau de grillage à mailles carrées de 10 mm est idéal. Le maillage est fin mais pas trop et donc c’est parfait pour les qualités de terreau que nous avons à tamiser. Vous pouvez utiliser des mailles plus fines notamment si vous voulez tamiser très finement du compost ou du terreau à semis.

Utilisez une disqueuse ou une scie à métaux pour découper le grillage. Fixez-le sur le cadre à l’aide de clous à tête double.

Planches pour fabriquer un tamis à terreau (Nutri Green Planet)
Grillage pour fabriquer un tamis à terreau (Nutri Green Planet)
Outils pour fabriquer un tamis à terreau (Nutri Green Planet)
Tamis à terreau terminé (Nutri Green Planet)

Résultat après tamis ?

Le résultat est assez impressionnant. Il reste énormément de brindilles, de petites mottes et de petits déchets à travers lesquels les légumes et les fleurs auraient bien du mal de pousser.

Tamiser ce type de terreau est donc plus que nécessaire.

 

Résultat aprè tamis (Nutri Green Planet).jpg

Conclusion

Pour augmenter les chances de succès de vos semis de fleurs ou de légumes, n’oubliez pas de tamiser votre terreau sauf si vous utilisez du terreau spécial semis qui est très très fin.

Si vous êtes un peu bricoleur, quelques petites planches de bois et un morceau de grillage peuvent facilement être assemblés en un efficace tamis en bois.

N’hésitez pas à lire notre article sur les meilleures associations de plantes au jardin et nos articles consacrés à la permaculture.

 

Pin It on Pinterest

Share This
0