Qu’est-ce que la permaculture ?

La permaculture vise à créer des systèmes stables et productifs qui répondent aux besoins humains, en intégrant harmonieusement la terre avec ses habitants.

Le jardinage en permaculture cherche à recréer ce cycle, en transformant les déchets alimentaires en compost précieux et en remplaçant les granulés anti-limaces et les désherbants par des prédateurs naturels et une compétition naturelle.

La permaculture devient une boîte à outils de plus en plus populaire pour les agriculteurs et les jardiniers.

Agroécologie

L’agroécologie et la permaculture sont souvent confondues, mais ces deux notions sont différentes. L’agroécologie est une approche holistique qui cherche à réconcilier l’agriculture et les communautés locales avec les processus naturels pour le bénéfice commun de la nature et des moyens de subsistance. La permaculture est une notion plus large qui se présente comme une éthique, une philosophie et une science.

Anthropocène

Vivant avec les défis de l’Anthropocène (nouvelle ère dans la géologie dans laquelle l’Homme est devenu l’acteur central), la permaculture offre un moyen d’aller de l’avant pour rendre notre impact humain significatif, pour rétablir l’équilibre en étant des consommateurs conscients, pour vivre dans la biocapacité de la terre et respecter notre interdépendance avec toute vie.

Inspiration de la nature

La permaculture est aussi une forme d’agriculture qui s’inspire de la nature pour développer des systèmes agricoles synergiques basés sur la diversité des cultures, la résilience, la productivité naturelle et la durabilité

Synergie

La permaculture ne concerne pas seulement les éléments d’un système, mais la relation entre les éléments – c’est une conception synergique. En tant que système de conception écologique, la permaculture se concentre sur les interconnexions entre les choses plus que sur les parties individuelles.

Accessible à tous

La plantation d’un jardin forestier (noyer, chataignier, pommiers, …), l’aquaponie, la lombriculture, l’élevage d’insectes sont des exemples d’activités accessibles à toute personne disposant d’un peu de place (pelouse, balcon, cave, …) en ville comme à la campagne.

Diversité

La permaculture encourage l’élevage de plusieurs cultures et d’animaux de ferme pour empêcher les agriculteurs de devenir dépendants d’un seul produit.

Bill Mollison

La permaculture est un système de conception né de la crise pétrolière des années 1970, une réaction à l’insécurité alimentaire et au désir d’autosuffisance.

La permaculture maximise les connexions utiles entre les composants et la synergie de la conception finale. La permaculture (le mot, inventé par Bill Mollison, est un mélange d’agriculture permanente et de culture permanente) est la conception et le maintien conscients d’écosystèmes productifs agricoles qui ont la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels.

Bill Mollison est un scientifique australien engagé dans la cause environnementale, qui a notamment reçu le prix Nobel alternatif et qui est connu pour être le cofondateur de la permaculture.

Bill Mollison

Quelques caractéristiques de la permaculture

La permaculture utilise les qualités inhérentes des plantes et des animaux combinées aux caractéristiques naturelles des paysages et des structures pour produire un système vital pour la ville et la campagne, en utilisant la plus petite zone pratique.

Pour aider à comprendre comment la permaculture nous conduit à un mode de vie plus éthique et durable, il est utile de consulter une liste de douze principes de conception mis en avant par David Holmgren (cofondateur de la permaculture avec Bill Mollison): la permaculture puise dans les sagesses des cultures traditionnelles et autochtones et le tisse avec notre connaissance contemporaine de l’écologie, des sciences de la terre et de la technologie pour créer de l’abondance, régénérer la terre et bâtir des communautés résilientes.

Le but de la permaculture est de créer des systèmes écologiquement sains et économiquement viables, qui subviennent à leurs propres besoins, n’exploitent ni ne polluent, et sont donc durables à long terme.

Le design en permaculture

Il n’existe pas de modèle qui convienne à tous les projets de conception de permaculture. En effet,il faut tenir compte de climat local, de l’orientation, des modèles de vent locaux, de l’accès à l’eau, …

Le design en permaculture n’est donc pas un processus fantaisiste qui consiste à imposer notre volonté au paysage, mais nous devons nous engager plutôt dans une interaction réactive avec l’environnement.

N’hésitez pas à lire ci-dessous les 12 principes de design en permaculture de David Holmgren pour en apprendre davantage.

David Holmgren

Tout comme Bill Mollison, David Holmgren s’est intéressé aux liens entre l’être humain et les systèmes naturels. Cela l’a poussé à publier en 1978 son livre « Permaculture One ».

Cet ouvrage rassemble ses idées en lien avec l’agriculture, l’architecture paysagère et l’écologie.

Nous avons surtout retenu de son oeuvre ses 12 principes de design en permaculture que vous trouverez ci-dessous.

David Holmgren cofondateur de la permaculture
1. Intercepter et stocker l’énergie

Lorsqu’elle est abondante, c’est important de stocker l’énergie pour continuer à en bénéficier quand elle se fait plus rare.

2. Ne pas produire de déchets

Trouver une valeur et une utilité à chaque ressource disponible permet de ne produire aucun déchet.

3. Intégrer plutôt que séparer

Mettre les bons éléments aux bons endroits pour qu’ils travaillent ensemble et s’entraident.

4. Observer et interagir

Prendre le temps de s’engager avec la nature pour concevoir des solutions qui correspondent à la situation.

5. Obtenir des résultats

S’assurer que l’on reçoit réellement des récompenses utiles pour le travail qui est fait.

6. Valoriser la diversité

La diversité réduit la vulnérabilité du système face aux menaces de la nature et tourne à son avantage la nature unique de l’environnement dans laquelle elle réside.

7. Concevoir en partant du général pour aller aux détails

Prendre du recul pour observer les motifs dans la nature et la société et les reproduire dans le système de percmaculture.

8. Utiliser le changement et y répondre de manière créative

Observer avec attention et intervenir au bon moment peut avoir un impact positif sur des changements inévitable.

9. Utiliser des solutions lentes et à petite échelle

Mettre en place des systèmes lents et petits qui seront plus faciles à maintenir que des gros et faire un meilleur usage des ressources locales en produisant des résultats durables.

10. Utiliser les interfaces et valoriser les zones de bordures

Les jonctions entre les éléments différents sont l’endroit où les événements les plus intéressants se produisent. Ce sont souvent les éléments qui ont le plus de valeur et qui sont les plus divers et productifs.

11. Utiliser et valoriser les ressources et services renouvelables

il faut faire la meilleure utilisation possible de l’abondance de la nature afin de réduire notre comportement consommateur et notre dépendance face aux ressources non renouvelables. En faisant cela, nous préservons les systèmes et processus biologiques qui représentent déjà le meilleur équilibre entre productivité et diversité.

12. Appliquer l’auto-régulation et accepter la rétroaction

S’assurer que le système continuera de fonctionner correctement en dissuadant les activités néfastes et en pratiquant l’auto-régulation.

Voici nos derniers articles

Comment faire ses propres semis ?

Comment faire ses propres semis ?

Faire ses propres semis Pour le prix d'un plant en jardinerie, vous pouvez acheter un sachet de graines et faire vos propres semis. Il n'y a rien de plus gratifiant que de voir pousser ses propres semis et de récolter le fruit (ou les légumes) de son travail. Selon...

lire plus
Comment tamiser le terreau pour faire des semis ?

Comment tamiser le terreau pour faire des semis ?

Pour bien enrober la graine et permettre à la jeune racine de s’installer, le terreau utilisé pour les semis ne doit pas comporter de gros débris (morceaux d’écorces, fragments de bois, mottes…) et sa granulométrie doit être aussi fine que possible. Tamiser votre terreau pour faire des semis est souvent nécessaire.

lire plus
Quelles sont les meilleures associations de plantes au jardin ?

Quelles sont les meilleures associations de plantes au jardin ?

De bonnes associations de plantes vont permettront d’obtenir de meilleures récoltes. Ensemble, les plantes et les légumes poussent mieux, se protègent et se rendent de multiples services: attirer les pollinisateurs, offrir un soutien (tuteurs naturels), faire de l’ombre à plus petit que soi, …

lire plus
Comment élever des poules chez soi ?

Comment élever des poules chez soi ?

Astuces et conseils pour élever des poules chez soi que ce soit pour leurs oeufs ou pour réduire les déchets alimentaires mais aussi pour le plaisir d’aller collecter des oeufs frais avec les enfants.

lire plus
Comment faire pousser un pommier à partir d’un pépin

Comment faire pousser un pommier à partir d’un pépin

La méthode la plus simple pour faire pousser un pommier à partir d’une pépin de pomme est la réfrigération pendant au moins 80 jours. Pour cela, il suffit de placer vos graines dans une boîte hermétique, un sachet en plastique ou un bocal rempli de terreau ou de coton humide.

lire plus
Comment faire germer des noix pour planter un noyer ?

Comment faire germer des noix pour planter un noyer ?

Grâce à la stratification, il est aisé de faire germer des noix pour planter un noyer en quelques semaines. Cette technique permet de reproduire les conditions hivernales et de tromper en quelque sorte le dispositif de sauvegarde de la noix pendant la période peu propice à son développement.

lire plus
Quels sont les bienfaits des noix ?

Quels sont les bienfaits des noix ?

Les bienfaits de la noix sont très nombreux. Riche en fibres, en graisses d’excellentes qualités et en protéines, la noix a un pouvoir rassasiant très élevé, ce qui signifie qu’elle cale durablement, même en faible quantité. La noix est délicieuse et regorge de nutriments, protéines, fibres, antioxydants et bons gras. Ce n’est pas pour rien que les nutritionnistes la surnomment la reine de tous les fruits à coque.

lire plus

Quelques références pour aller plus loin

Damien Dekarz, connu pour ses vidéos inspirantes sur Youtube (chaîne « Permaculture, agroécologie, etc. »), s’adresse à tous ceux qui rêvent d’un jardin productif en fruits et légumes favorisant la biodiversité dans son ensemble.

Éditeur : DE TERRAN (11 février 2019)
Langue : Français
Broché : 176 pages

Damien Dekarz

La Permaculture au jardin mois par mois

Ce livre est avant tout un partage d’expérience, une synthèse de 15 années de passions, d’apprentissages. C’est l’histoire d’un potager vu par un jardinier amateur et passionné. Avec humilité et conscient que le potager n’est pas une science exacte, Olivier Puech y partage avec vous la réussite et l’abondance des récoltes, sans en faire des recettes miracles, mais simplement une source d’inspiration. Il vous invite à créer votre propre expérience du jardin, à ressentir votre potager. Son expérience lui a appris que c’est notre énergie qui dicte la réussite de nos récoltes

 Éditeur : Terre Vivante Editions (28 janvier 2020)
Langue : Français
Broché : 239 pages

Olivier Puech

Le potager d'Olivier : Nourrir sa famille, nourrir son esprit

Didier Helmstetter, jardinier paresseux et agronome ayant œuvré pendant une douzaine d’années en Afrique, propose de penser le potager comme un système vivant complexe. Une invitation à observer, à comprendre et à respecter la vocation naturelle d’un terroir, le vôtre, avec son climat, sa situation géographique, son exposition, son sol…

Éditeur : Tana (28 mai 2020)
Langue : Français
Broché : 368 pages

Didier Helmstetter

Réussir son Potager du Paresseux - un anti-guide pour jardiniers libres

Didier Helmstetter rend compte d’une expérience personnelle, celle de produire, de manière très simple quoique peu orthodoxe, des légumes plus que bio AB, en quantité, sans aucun travail du sol, sans engrais, sans compost, sans pesticides, sans buttes… et sans impact négatif pour la planète. Pour cela, l’auteur, après un accident lui ayant imposé de ralentir le rythme, a passé au crible de ses connaissances agronomiques les habituels gestes du jardinier.

Éditeur : Tana (21 mars 2019)
Langue : Français
Broché : 352 pages

Didier Helmstetter

Le potager du paresseux - Produire en abondance des légumes bio en phénoculture, sans compost, sans travail du sol, sans buttes

C’est le dernier livre de Bill Mollison, le père de la permaculture, et en tant que tel, c’est aussi son livre le plus abouti puisqu’il synthétise près de 20 ans d’expérimentation, conception de sites permaculturels, formations, ainsi que de réflexions sur la permaculture et la manière de la transmettre.

 Éditeur : Passerelle Eco (10 janvier 2013)
Langue : Français
Broché : 240 pages

Bill Mollison

Introduction à la permaculture

Le manuel reflète l’expérience vécue au Bec Hellouin, mais il propose également des milliers d’informations récentes sur la nature et les cultures vivrières, issues de la veille scientifique et technique menée à la ferme depuis quinze ans. Il met donc à la portée de chaque lecteur une synthèse simple et structurée des données les plus récentes, jusqu’alors peu ou pas accessibles, dispersées dans les publications scientifiques internationales.

Éditeur : Actes Sud (1 mai 2019)
Langue : Français
3 volumes reliés sous coffret

Perrine et Charles Hervé-Gruyer

Vivre avec la terre - Méthode de la ferme du Bec Hellouin

Pin It on Pinterest

Share This
0